Partagez | .
 

 Parce que la fin n'est qu'un début - Pain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yuki Misao

Juunin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 13
Age : 22
Date d'inscription : 16/07/2014

MessageSujet: Parce que la fin n'est qu'un début - Pain   Mer 23 Juil - 18:43



Elle suivait la rivière. Le pas lourd, la gorge sèche. Si ses plaies ne saignaient plus, elle n'avait néanmoins pas encore eu la force ni le courage de retirer le kunaï qui lui transperçait sa main gauche. A contrecœur, la jeune fille avait ramassé son bandeau de Kiri pour le serrer par dessus l'entaille profonde qu'une autre de ces lames avait fait a son épaule. Celle-la, elle l'avait retirée. Ce n'était pas difficile. Mordre ses joues, et penser a autre chose. Appliquer un peu de glace, et oublier. Avancer. Le long de la rivière, toujours, ses pas allaient ininterrompus vers un futur qu'elle ne connaissait pas. Seule, silencieuse, la traîtresse avait pour elle une pillule énergétique qui lui avait permis de s'enfuir rapidement d'un lieu qui fut infesté d'ANBU quelques minutes après son acte. Et quel acte. Chaque bouffée d'air, chaque chose sur laquelle ses yeux se posaient semblait lui être totalement nouveau. Comme si elle s'éveillait d'un lourd sommeil, Misao découvrait enfin ce qui l'entourait sans ce perpétuel voile devant ses yeux qui avait rendu, durant tant d'années, sa vie pareille a un simple défilement d'images.
A présent, c'était une Yuki. Pas une fille vide de Kiri, pas même une ninja. Une Yuki.

C'était a part dans son esprit. Élévation de son propre égo, orgueil gonflé par un grand-père qui a force en avait perdu son propre souffle, oui, Misao se sentait grandie depuis ces deux derniers jours a disparaître. Elle qui n'avait jamais existé aux yeux des autres était a présent recherchée, on savait son nom, prénom, et son visage morne et terne devait probablement être placardé dans quelque bureau au village caché de la brume. Et puis les autres, ces ninjas de l'ombre, apatrides et reniés, ceux qui rodent en secret a cause de leur nature dangereuse tout comme la sienne.. Oui, eux, ils devaient forcément avoir entendu parlé d'elle. Même un peu. Juste un murmure, un simple bruissement porté par la rivière, au fond d'elle Misao espérait qu'on l'avait reconnue parmi ces gens qui désormais étaient comme elle. Peut-être était-ce pour cela qu'elle n'avait trouvé suffisamment de détermination pour s'enlever ce kunaï de la main. Une preuve. Un message. Certes la blessure n'était pas grave, mais la douleur et le handicap qu'elle apportait avec elle était réel. Un simple rappel d'elle a elle-même, une obligation a se trouver un objectif rapidement. Après, une fois sûre de sa situation, elle l'enlèvera.

Trois jours et deux nuits qu'elle se répétait ça. Que ses pas fatigués suivaient un putain de ruisseau, que les clapotis de l'eau semblaient venir se fracasser en incessantes vagues sur ses tympans. Sans dormir ni s'arrêter, Misao commençait a en avoir marre d'espérer. Passant par des petits villages, fermes et autres habitations de fortune, la jeune femme ne laissait derrière elle que du sang mêlé a de l'eau, de la glace, du sang mêlé a ses espérances qui maigrissaient de jour en jour. Combien de temps encore faudra-t-il pour qu'on la remarque. Pour qu'elle existe. Sans personne pour prononcer son nom, même l'insulter ou la maudire, Misao avait la désagréable sensation de disparaître de nouveau. Celle qui n'avait que trop attendu voulait sans attendre gloire et reconnaissance. Oh, elle se foutait bien de l'image positive ou négative qu'elle pouvait avoir.. Si seulement, elle arrivait a laisser une simple image. Parfois, dans ces petits bourgs, elle laissait alors des survivants. « Yuki.. Répète ça a qui voudra bien de toi petit. »
Gosse sans parent, elle semait avec de l'hémoglobine le chemin sans fin qu'elle semblait décidée a continuer malgré elle. Quelqu'un. Que quelqu'un la trouve. Même un de ces mouton, de ces chien bien dressé. Misao n'avait pas besoin de compagnie ni d'une personne a qui parler, juste un signe qu'elle faisait toujours partie de ce monde. Qu'à part des maisons givrées et des cris glacés a jamais, la jeune fille allait vraiment vers son but. Vers cette paix. Par le sang qu'elle avait commencé a verser, mais également par la terreur qu'elle ne pouvait inspirer seule. Si le nom du clan maudit auquel elle appartient faisait de nouveau frissonner les survivants malgré eux qu'elle laissait volontairement, ce n'était qu'un simple flocon dans une étendue de neige. Une étendue qui fond a chaque fois qu'un pauvre gamin se fait enrôler dans une académie d'un village caché, embrigadé, éduqué et élevé dans une logique du plus faible qui doit crever. Du plus fort qui doit briller. Petite rebelle qui allait se faire écraser, voilà tout ce qu'était la fière, oh, bien trop fière Yuki Misao.

Une blague, une grande blague qui pour se persuader qu'elle était bien la, s'amusait a arracher les têtes et a les semer sur son chemin. « Chuumoku » Un murmure qui se fit engloutir par le bruit désormais insupportable du fleuve. Une technique qu'elle faisait de manière rigoureuse tous les quart d'heure, pour se préparer ou non a une éventuelle attaque. Pour se rassurer ou non sur sa possible existence. Sur son être en lui même, personne tellement invisible qu'à la fin elle en était sûre, sa main la traversera, et elle partira. Dans l'air, la neige et l'eau. Emportée, la dernière des Yuki, enterrée et oubliée. La fin, voilà ce a quoi elle était arrivée. Plus qu'une nuit avant que les pillules ne fassent plus leur effet énergisant et qu'elle s'écroule de fatigue, laissant son corps endormi quelque part ou il deviendra un cadavre. Ses pas s'arrêtèrent pour la première fois, et de sa main valide, elle frotta ses yeux sous lesquels de lourdes paupières violacées se dessinaient. Là, devant elle, a plusieurs centaines de mètres, la jeune femme détectait un chakra. Inconnu, complexe mais simple a la fois. Comme une énigme tellement simple que la réponse nous échappe. La personne était seule et immobile. Debout. Là ou elle se situait, Misao le savait, était une des deux imposantes statues qui formaient la vallée de la fin.
La fin, elle était la. Chemin vers lequel ce ruisseau puis fleuve l'avait toujours mené. Et ce ninja qu'elle allait affronter, elle, le pantin raidit par la fatigue et à moitié exsangue. Un sourire tremblant, malgré elle, se forma alors sur ses fines lèvres. Elle était une Yuki. Même a l'article de la mort elle écrasera n'importe qui, oui, parce qu'après tout ce n'est que comme ça qu'elle se sent vivre.
Vibrer.

Triomphante dans toute sa pathéticité, Misao avança alors, quittant la protection et l'ombre des arbres pour s'exposer. Le jour commençait a tomber, et la première chose qu'elle vit fut une couronne de cheveux se mêlant a la couleur de ce ciel embrasé par le soleil se couchant. Puis l'espèce de vêtement qu'il portait, ces nuages, tout aussi rouge que le reste du paysage. Complexe mais simple a la foi, tout simplement parce que la jeune fille avait beau l'observer dans le silence le plus profond, elle n'arrivait pas a savoir l'attitude qu'elle devait prendre. D'une main, elle exécuta quelques sceaux rapides qui glacèrent une partie du fleuve qui s'écoulait aux pieds du ninja en chutes assourdissantes. Si elle n'arrivait pas a voir a cette distance le bandeau qu'il portait, Misao se sentait aussi bien en relative sécurité qu'en grand danger. « Qui es-tu ? » Avec difficulté, la jeune fille déglutit et une autre portion du fleuve se gela. « Parle et je te laisserais peut-être en vie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Parce que la fin n'est qu'un début - Pain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» Parce que toute histoire a un début. (Elisabeth)
» Camembert président, parce que l'on ne rigole pas avec le plaisir...
» Parce que nous le valons bien... ♥
» micah ? « ce n’est pas parce que tu parles que tu es intelligent. » 25.06.11-03H00

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RP :: Lieux importants :: Vallée de la fin-