Partagez | .
 

 Protégeons le secret [Rang C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ôto Ryoichi

Chuunin

avatar

Masculin
Nombre de messages : 49
Age : 28
Date d'inscription : 07/07/2014

Feuille de personnage
Réputation:
Points cadeaux:
19/19  (19/19)

MessageSujet: Protégeons le secret [Rang C]   Dim 13 Juil - 10:54

Mizukage a écrit:
Rang de la mission: C
Decription: La ville est méfiante, le Mizukage n'ayant jamais montré son visage encore au monde, tous veulent savoir quel est l'homme qui dirige le village. Il semblerait que des personnes vont tenter d'entrer dans le bureau par la force. N'étant pas des ninjas, vous pourrez les arrêter assez facilement. Evitez de trop les blesser. Aucun d'entre eux ne doivent connaître l'identité du Kage.
Xp et ryos: 70 et 100 ryos.

    Alors là c’est le pompon, ça fait un moment que notre jeune héros est dans ce vaste village et pourtant il se comporte toujours comme un simple petit villageois de pacotille sans le moindre talent, vous ne trouvez pas ça étrange vous ? Moi personnellement je n’arrive pas à le comprendre, pourtant il est ninja donc il est clair qu’il devrait pouvoir se faire de l’argent facilement à l’aide de petit boulot, encore plus maintenant qu’il est un Chûnin du village, ce n’est quand même pas rien, ça fait de lui quelqu’un d’apte à tenir une équipe sur des petites missions et pourtant rien, il attend, à croire que l’argent ça tombe du ciel ou bien que ça pousse en pot, non mais quelle stupidité, s’en est presque déroutant, il faut absolument que l’on trouve un moyen de lui faire se sortir les doigts de son postérieur car ça craint là. En tout cas j’espère qu’un jour il finira par prendre conscience des choses car sinon on est pas prêt d’en finir de ses stupidités, dois-je aller jusqu’à implorer les ciel de voir les choses changer ? [Aller, ça va aller...]

    Ça va aller ? Ça j’étais quand même relativement loin d’en être certains, mais que voulez-vous ? On essaie de rassurer le monde tant bien que mal. Ce matin le réveil fut des plus compliqué, je dirais même plus, il fut extrêmement impossible, mon réveil a du sonner à quatre reprises au moins, je l’arrêtais me rendormais puis il sonnait de nouveau et ainsi de suite, j’aurais tant voulu rester bien sagement dans mon lit à ne rien faire de la journée, mais l’entrainement est très important, surtout si je veux garder la forme n’est-ce pas ? En tout et pour tout il me fallu environ une heure et demi avant de sortir de mon lit, mais déjà je n’avais pas eu le temps de souffler que quelqu’un se retrouvais là, nez à nez avec moi, une lame alors dans ma main venait de glisser jusqu’aux abords de son abdomen avant que je ne constate qu’il s’agissait là d’un homme du village, finalement, de prendre mon couteau pour préparer mon petit déjeuner à la sortie du lit ça risque de me sauver la vie un jour à cette allure.

    « Ça va faites comme chez vous. Dans la logique vous sonnez à la porte et vous attendez que l’on vienne vous ouvrir, ce n’est pas un moulin ici, si je suis de mauvais poil inutile de dire que le couteau serait surement allé bien plus loin. »

    Simplement un sourire ? Il est bizarre ce type... [Ah ? Parce que tu crois peut-être que tu es normal toi ?] Hum... Pas faux... Il me tendit alors un parchemin puis disparu dans un épais nuage de fumée blanche. Je déposais alors le parchemin sur la table de la cuisine et partit directement prendre une douche histoire de vraiment bien me réveiller, chose qui, sans que je ne le sache, serais d’une grande utilité. [C’est ainsi que je décidais de prendre la main sur ce récit afin de vous passer les détails de la douche qui ne vous regarde aucunement.] Sortant alors de ma séance de lavage, je pu regagner la cuisine et m’asseyais à table avant de dérouler le parchemin et de le lire attentivement... QUOI ? Merde mais je suis à la bourre là, faut que je me bouge le train arrière moi ! Prenant un fruit à la volée, je partis en courant en direction de la haute tour du Mizukage tout en mangeant mon fruit afin de prendre les forces nécessaire à l’accomplissement de cette quête que l’on venait de me transmettre, il va de soit que la réussite de cette dernière sera d’une importance capitale pour la suite de la vie de notre village. Il est vrai que notre chef n’est rien de plus qu’un inconnu pour tout le monde, mais quoi qu’il en soit, une mission est une mission, je me dois de l’accomplir pour montrer à ce dernier que je suis prêt à tout pour mon village, celui-là même qui m’a accueilli alors que je n’étais qu’un pauvre enfant perdu. Aujourd’hui j’ai une occasion de lui rendre une partie de ce que lui m’a donné, il est clairement hors de question que je laisse passer une telle opportunité. C’est donc mon chapeau de paille sur la tête que je fini par arriver devant la grande tour centrale du village, ce lieu même où j’allais devoir bosser dur pour réussir.

    Je fus d’ailleurs rapidement arrivé au point de mission, la haute tour n’avais pratiquement aucun secret pour moi grâce au magnifique plan que j’avais pu voir, il me suffisait alors de m’approcher du bureau du Mizukage alors que quelques bruits arrivaient derrière moi, quoi ? Ils sont déjà là ? [Et bien alors ? Tu vas te dépêcher oui !] Oui, bien sur, mais je n’ai pas encore pensé à une quelconque stratégie. [Tu aviseras une fois sur place, commence déjà par te rendre su le lieu.] Oui, très bonne idée. J’enchainais alors une petite course et me trouvais rapidement devant la porte du bureau du Mizukage que je regardais alors attentivement, c’est vrai que moi non plus je ne l’ai jamais vu, qui est-il réellement ? Aucune idée, c’est quand même dommage. [Arrêtes de penser, ils arrivent.] Quoi ? Déjà ? [Oui, tu n’entends pas leurs pas ?] Ah oui, bien joué. Bon on va utiliser une solution de rapidité. Après quelque signe incantatoire, je touchais alors la porte du bureau « Fuuin Teppeki » Déjà que des ninja ne sont pas capable d’ouvrir une porte que j’ai verrouillé alors des simples humains, ce n’est pas prêt d’arriver croyez moi. Finalement cette mission sera bien plus facile que je ne m’y attendais, je n’ai plus qu’à laisser passé la journée et j’aurais fini, ils auront vite fait de disparaître de la circulation en voyant que la porte est fortement verrouillé, j’en suis pratiquement sur.

    [Bien ne te reposes pas sur tes lauriers pour autant, si on t’a confié cette mission c’est qu’elle est très importante donc ne commence pas à divaguer et à la prendre à la légère s’il te plait.] Oui c’est bon, ça va, arrêtes de te stresser comme ça, on est pas à la minute non plus, bon sang tu crains à la fin. [Bouges !] Oui ça va... Je me mis donc plus loin comme ci de rien était et laissais alors sagement les villageois arriver et essayer d’ouvrir la porte, mais sans réussite, normal, je suis déjà passé par là, tu ne peux pas faire mieux que moi sur ce genre de quête, je suis le meilleur pour ça. C’est alors que je m’approchais de tout ces gens qui était venu dans l’espoir de voir le Mizukage, je les entendais, eux qui parlait maintenant d’enfoncer la porte, demandant d’ailleurs au plus costaud d’entre eux de se mettre au boulot, j’en riais d’avance, mais il était hors de question qu’il essaie et ainsi ne dérange le Mizukage. Il s’approchait de la porte alors que j’entamais une nouvelle série de mudras « Mokuton, Jubaku no jutsu ! » C’est alors que du bois se mit à jaillirent du sol attachant les bras et les jambes de l’homme en question. La solidité de ces liens est telle, qu’il n’en sortira jamais, parole de Ryo !

    « Voyons voir, qu’avons-nous là ? Des villageois voulant déranger le mizukage ? C’est très mauvais tout cela, nous ne devons pas déranger le chef dans son travail, vous feriez mieux de partir d’ici, je ne vous veux aucun mal vous savez... »

    « Tu es qui toi d’abord ? C’est toi qui as fait ça ? »

    « Vous me faites mal au crane avec toutes vos questions. Je vais refaire ma demande une dernière fois, quittez ses lieux ou vous vous exposez à certaines souffrances. Si je dois en venir aux mains je n’hésiterais pas, donc dégagez le chemin. »

    « JAMAIS ! »

    Et merde, ils sont vraiment à chier ces villageois... [Je t’avais prévenu, inutile de te reposer sur tes lauriers, tu n’aurais rien à y gagner.] Oui bon ça va toi, viens pas me gonfler. [Bon et tu comptes faire quoi à présent ?] Bien je crois que je n’ai pas trop le choix, on va y aller franchement. [N’oublies pas, ce sont des villageois de Kiri il ne faut pas les tuer ou trop les blesser.] Ça va, je te rappelle que je suis pour la paix, je ne vais quand même pas m’embêter à les démolir, ce serait clairement contre mes idées. [Ah oui, j’avais omis ce détail là...] Et voilà, là c’est toi qui foire. Une nouvelle série pour en finir une bonne fois pour toute « Mokuton, Schichuurou no jutsu ! » De piliers de bois apparurent les uns à côté des autres puis un toit se forma. Ainsi tout les villageois était enfermé dans ma petite cage de bois et je pu libérer ainsi celui de tout à l’heure de mes liens de bois. Je m’asseyais alors contre le mur et gardais les yeux river sur la prison de bois, de toute manière ils finiront bien par en avoir marre.

    « Si on reste là, on finira bien par le voir sortir, vous êtes vraiment stupide comme ninja. »

    « Ah oui ? Tu crois ça ? Tu penses sincèrement que j’aurais pris la peine de vous enfermer ici si je savais que la sortit du Mizukage se faisait par ici ? Voyons, ni l’entrée ni la sortit de ce dernier ne se passe par cette porte, vous êtes dans de beaux draps et ainsi donc vous êtes condamnés à pourrir ici. Ah oh fait, si jamais vous avez faim, entre tuez vous, je ne vous donnerais rien. »

    Usez de la peur contre les villageois peut souvent avoir une réussite étonnante, mais était-ce le cas avec eux ? On aura le temps d’y voir. [Tu ne crois pas que tu devrais les effrayer réellement ?] Oh oui tu crois ? [Non j’en suis sur !] Bien dans ce cas, je ne vois qu’une seule chose à faire, tu me le permets ? [Bien évidemment, lances toi donc.] Parfait merci. C’est donc en faisant apparaître mon clone à l’intérieur de la cage que j’allais m’y prendre, la solution était assez simple je dois l’admettre, il utilise le sceau sur notre avant bras pour faire apparaître mon katana et pris un petit rire sadique.

    « Alors voyons voir ce que l’on a là, des petits villageois qui se pense plus malin que moi ? Voyons voir, on va faire un petit jeu, après tout vous êtes coincé ici avec moi. Soit vous renoncer et vous rentrer bien sagement chez vous, soit je vais être obligé de vous régler vos comptes, je suis encore gentil, je vous laisse le choix. »

    Personne ne semble vouloir bouger ou je rêve ? [Non tu ne rêve pas.] Bon sang ils se foutent de ma gueule ma parole, bon le gros balèze il est où ? [Derrière les autres regarde.] Ah oui je le vois, merci à toi mon ami. [De rien.] Je le pointais alors du doigt et lui demanda de venir là, chose qu’il refusa bien évidemment, me forçant à aller le voir moi-même, bon sang je déteste ça. [Fais gaffe, tu es en terrain hostile.] Ça va, ce n’est qu’un clone, ce n’est pas non plus le bout du monde. [Pas faux, j’avais oublié ça, désolé.] Bon ça va pour cette fois. Mon clone donc s’approchait de l’homme et lui demanda une nouvelle fois s’il allait arrêter et rentrer, mais il refusa clairement, ni une ni deux mon clone se mit à le ruer de quelques coups de poings avant de la plaquer contre la barricade ou je passais derrière pour me saisir de ses bras et ainsi le laisser à la porter de mon clone qui n’aurait surement rien à craindre des autres vu leurs peur naissante.

    « Alors ? Vous comptez partir bien gentiment ? »

    L’homme fit un simple oui de la tête, les yeux empli de d’un sentiment de perdition, il ne savait surement plus ou donner de la tête, mais il rentrerait sagement chez lui sans trop de dégâts, ce n’est pas pour rien que je l’ai choisi lui, meilleur résistance et s’il dérouille, les autres auront forcément moins d’assurance. Je laissais alors une ouverture et tous partirent vers le village en courant. Je pu alors retirer mon sceau de la porte et faire disparaître mon clone et mon bois de façon à maintenant rentrer chez moi comme ci de rien était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Protégeons le secret [Rang C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Réservé] Top secret [Rang S]
» "Nous protégeons ceux qui ne peuvent pas se protéger eux-mêmes." (Allison Argent)
» Demandes de rang
» Le pois congo : source de protéines et de devises
» Secret War

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RP :: Kiri :: Bureau du Mizukage-